EVENEMENT PEPS-E : 11 & 12 octobre 2019 conférence sur le thème de la honte à Liège

EVENEMENT PEPS-E : 11 & 12 octobre 2019 conférence sur le thème de la honte à Liège (10/06/2019)

LA HONTE AU REGARD DU TRAUMA :  QUEL REGARD CLINIQUE AUJOURD'HUI ?

Vendredi 11 et Samedi 12 octobre 2019,  Espace Prémontés à 4000 Liège

 

La honte est un sentiment puissant, difficile à gérer pour celles et ceux qui l'éprouvent. Le discours sociétal stigmatisant certains sujets contribue lourdement au jeu de la honte. Lorsqu'elle s'origine dans des évènements de vie particulièrement dramatiques, elle devient un enjeu clinique important. Elle se cache souvent sous la surface de la conscience affectant le lien à soi et aux autres, oblitérant même les possibilités d'évolution thérapeutique. Elle est l'objet d'évitement qui empêche de dire sa souffrance et de recourir à une aide professionnelle.  Elle pousse au gel des vécus traumatiques et amplifie voire maintient les phénomènes de dissociation traumatique. Si le thérapeute la perçoit, elle peut rester  hors de portée du travail thérapeutique.  

Bip asbl, le Centre PEPS-E, l'AFTD et l'ESTD organisent deux journées d'étude pour explorer cette thématique essentielle pour les cliniciens sensibilisés au traumatisme psychique : Quels sont les liens entre la honte et la santé mentale, la maladie psychique ? Quelles peuvent en être les manifestations ? Quels sont les effets de la honte ? Quelle est sa fonction ? Qu'est-ce qui la distingue de la culpabilité ? Comment l'aborder dans le travail thérapeutique ? Comment l'atténuer ?  

 

Inscrivez-vous dès à présent sur le site de BIP asbl, notre partenaire dans l'organisation du colloque

> S’INSCRIRE ICI (lien vers le site de notre partenaire : BIP asbl) <

Pour l'inscription, il y a une réduction pour les membres de BIP, de l'AFTD, de l'ESTD et de PEPS-E. Cette réduction s'applique lorsque vous aurez choisi la quantité (aantal) de places pour la Conférence et / ou les Ateliers et que vous cliquez sur 'afrekenen' ( payer). Vous verrez une case: couponcode. Case que vous pouvez remplir avec le code que BIP vous donne par mail (info@bipe.be).

Vous pouvez vous inscrire pour le tout, ou pour une partie

 

PROGRAMME : 

 

1. Vendredi 11 oct 2019, 9:00-16:00:

 

Les Ateliers durent une journée entière et se donnent donc en même temps!

Veuillez choisir un des deux Workshops!

 

Le lunch est prévu!

 

Workshop clinique 1: La dimension relationnelle de la honte

Formatrices : Manoëlle Hopchet & Françoise Detournay.

 

Résumé de l’atelier : Parfois occasionnelle, elle devient plus constante lorsque l’abus est précoce. Elle est permanente chez les patients dissociatifs.

La honte a un effet négatif sur les relations interpersonnelles et sur l’alliance thérapeutique. Elle est cachée aux autres y compris au thérapeute. Elle est souvent évitée tant par le thérapeute que par le patient qui peut vouloir s’en débarrasser.

La honte fait partie de notre condition humaine: Apprendre à l’accepter et la réguler est nécessaire mais peut constituer un défi important.

Nous essayerons de comprendre grâce aux dernières découvertes de la littérature et de la recherche les fonctions de la honte, comment la reconnaître, comment s’ajuster au patient pour lui permettre de dévoiler progressivement cette partie de lui- même avec bienveillance et compassion. Lui permettre de faire face à ce qui était caché tout en restant connecté à ses ressources personnelles et relationnelles.

Des démonstrations et exercices seront proposés.

 

OU

 

Workshop clinique 2 : Travailler la honte avec le corps, en relation : Interventions inspirées de la Thérapie Sensorimotrice

Formateur : Raphaël Gazon

 

La honte est une émotion complexe, caractérisée par une activation intense du système nerveux autonome, une incapacité à penser clairement et à agir de manière volontaire, ainsi qu’une impulsion forte à fuir, se soumettre ou se cacher. Elle fonctionne comme une stratégie de défense contre un danger interpersonnel ou social.

Les liens entre honte et trauma sont importants. Les caractéristiques posturales et d’activation du système nerveux autonome observées dans les réactions de honte ont de nombreux points communs avec les réactions observées dans le trauma. Par ailleurs, les problématiques liées à la honte et l’autodénigrement constituent un thème central chez les personnes victimes d’un trauma chronique ou développemental.

L’atelier proposera des interventions qui visent directement les manifestations de la honte dans le mouvement, la posture et la dérégulation du système nerveux autonome. Ces interventions se basent principalement sur les propositions cliniques de Pat Ogden et de la Thérapie Sensorimotrice.

En mettant l’accent sur la nature relationnelle de la honte, nous porterons une attention particulière aux problèmes créés par la honte au sein de la relation thérapeutique. Typiquement, lorsqu’on cherche à entrer en contact avec quelqu’un est dans un vécu de honte, cela active d’avantage la honte.

Nous passerons en revue les principes fondamentaux de la Thérapie Sensorimotrice et nous verrons comment les utiliser pour créer un contexte relationnel qui donnant la possibilité de sortir du cercle vicieux de la honte.

 

2. Vendredi 11 oct 2019, 19:30 - 21:00

Conférence plénière Serge Tisseron : De la honte qui tue à la honte qui sauve

 

La Honte n’est ni la pudeur, ni la culpabilité, et elle peut tuer. Elle est d’autant plus redoutable qu’elle avance souvent masquée. Mais sa reconnaissance est essentielle pour mettre en route une ré-affiliation du sujet honteux à la communauté des hommes.

Pour passer de « la honte qui tue » à la « honte qui sauve », il faut d’abord la reconnaître et la nommer. D’autant plus que nous la ressentons quand nous courons le risque de nous déshumaniser, mais aussi lorsque nous nous sommes éloignés, sans même nous en apercevoir, du pacte qui fonde l’humain et que nous y revenons. Et il faut retrouver les sentiments que la honte a étouffés, à commencer par l’angoisse et la colère : ces sentiments sont en effet la base à partir de laquelle la personnalité peut se reconstruire. En même temps, le fait que la honte traverse les générations a pour conséquence qu’aucune honte ne prouve rien, ni sur les raisons pour lesquelles elle est éprouvée, ni sur celui ou celle qui l’a d’abord éprouvée, ni même sur la génération concernée initialement par elle. C’est pourquoi il est essentiel d’envisager les aspects générationnels de la honte. Enfin, l’empathie est importante à chacun de ces moments, d’autant plus qu’elle est souvent bloquée chez celui qui a un jour vécu la honte : il ne peut ni se mettre à la place de l’autre, ni accepter que l’autre se mette à sa place.

 

21h00 : Réception - Boissons et amuse-bouches

 

3. Samedi 12 oct 2019, 9:00 - 16.15

Journée de conférence

Le lunch est prévu!

 

MATIN

8h30 – 9h00 : Accueil

9h00 – 9h20 : Manoëlle Hopchet & Raphaël Gazon: Mot d’introduction

9h20 – 10h30 : 3 conférences d’introduction

• Serge Goffinet: honte/culpabilité/culture/psyché

• Sophie Slovak: La honte à travers le regard scientifique

• Raphaël Gazon: La honte au cœur du développement et du maintien des troubles posttraumatiques : un processus central, longtemps négligé.

10h30 – 10h45 : Questions

10h45 – 10h55 : Improvisation

 

10h55 – 11h25 : Pause

 

11h25 – 12h30 : Thibaut Lorent: L’enfouissement de la honte dans les équipes de soin, rencontrer le trauma complexe à l’hôpital?

 

12h30 – 13h30 : Pause de midi - Le lunch est prévu!

 

APRES-MIDI

13h30 – 14h20 : Denis Uvier: J'appartiens à la rue

14h20 – 15h25 : Catherine Bortolon: La place de la honte dans la compréhension des symptômes psychotiques

15h25 – 15h35: Improvisation

15h20-15h35 : Pause

15h35 – 16h15 : Panel

Clôture