Consultations remboursées au Centre PEPS-E : Extension des soins psychologiques de première ligne à la consultation en ligne

Consultations remboursées au Centre PEPS-E : Extension des soins psychologiques de première ligne à la consultation en ligne (31/03/2020)

Remboursement des soins psychologiques de première ligne

La convention relative au remboursement des soins psychologiques de première ligne a démarré il y a un an : depuis lors, les 18-65 ans peuvent compter sur l’aide d’un psychologue ou d’un orthopédagogue clinicien conventionné, remboursée par l’assurance maladie. Cette aide sert souvent dans le cadre de problèmes psychiques très courants comme l’anxiété, la dépression ou la consommation problématique d’alcool. Les personnes ont droit à maximum 8 sessions par an, après renvoi par leur médecin généraliste. Par session, le patient paie 11,2 € de sa poche, les patients qui ont droit à un remboursement majoré ne doivent débourser que 4€. L’Etat paie le reste du montant directement au psychologue ou à l’orthopédagogie clinicien.

Le projet constitue une première étape cruciale vers un remboursement des soins psychologiques de première ligne pour tous les citoyens.

 

Extension des soins psychologiques de première ligne à la consultation en ligne

La ministre De Block : « Le remboursement de l’aide psychologique à distance a un double objectif. Nous voulons aider les personnes qui souffrent d’anxiété et de panique suite à la crise du coronavirus. Mais nous voulons aussi que les personnes qui ont déjà consulté un psychologue puissent poursuivre leur traitement, sans avoir à se déplacer physiquement ».

Pour rendre cela possible, l’INAMI et le SPF Santé publique ont adapté la convention de remboursement. La présence physique n’est plus obligatoire : les psychologues et les orthopédagogues cliniciens pourront maintenant assurer leurs consultations avec leurs patients par vidéoconférence.

Les conditions de renvoi sont également assouplies : outres les médecins généralistes, les médecins de prévention et les médecins d’entreprise peuvent à présent orienter les personnes concernées vers un psychologue ou un orthopédagogue clinicien.

 

Contactez directement nos psychologues de première ligne

- Jérôme Beerten

- Quentin Longrée

- David Maréchal